RDC : Chaîne humaine entre la MAI et le MAEE

RDC : Chaîne humaine entre la MAI et le MAEE

Les familles entendues sur le projet GIPED AFA

Les familles entendues sur le projet GIPED AFA

Accompagnement post-adoption

Accompagnement post-adoption

AFA-GIPED le regroupement est ajourné

AFA-GIPED le regroupement est ajourné

Une réforme de l’Agence Française de l’Adoption dangereuse et inadaptée

Une réforme de l’Agence Française de l’Adoption dangereuse et inadaptée

Rencontre avec Carmen Maria Véga

Rencontre avec Carmen Maria Véga

Réforme AFA-GIPED, revue de presse

Réforme AFA-GIPED, revue de presse

Le profil des enfants adoptés à l'international

Le profil des enfants adoptés à l'international

Réforme AFA-GIPED, première tentative rejetée

Réforme AFA-GIPED, première tentative rejetée

4ème fête des enfants adoptés en Haïti

4ème fête des enfants adoptés en Haïti

AFA-GIPED Lettre ouverte au président de la république

AFA-GIPED Lettre ouverte au président de la république

Échecs de l'adoption, réussite de la presse

Échecs de l'adoption, réussite de la presse

RDC : Chaîne humaine entre la MAI et le MAEE

chainehumaine

Chaîne humaine entre la MAI et le MAEE pour la cinquantaine d’enfants bloqués en RDC.

ICAR4 : une conférence internationale sur l'adoption

ICAR4 LOGODu 7 au 11 juillet 2013 a eu lieu à Bilbao en Espagne la quatrième conférence internationale sur la recherche en adoption, ICAR4, qui a réunit des personnes des pays suivants : USA, Mexique, Canada, Suède, Norvège, Finlande, Angleterre et pays de Galles, RFA, Espagne, Portugal, Grèce, Roumanie, Suisse, Pays-Bas, Russie, Inde, Australie, Nouvelle-Zélande, Emirats Arabes Unis.


La France n'a participé qu'à une seule communication, présentée par le MASF. L'organisateur, Jesus Palacios, a été étonné du peu de présence française eu égard à la place qu'occupe la France dans l'adoption internationale. Il nous a dit regretter l'absence des acteurs institutionnels (MAI, AFA) et opérationnels (OAA, CG, pédo-psychiatres...) malgré ses sollicitations. Tous les grands noms de la recherche internationale étaient là et aucun ne considère que la France fait partie du concert. Souhaitons que la prochaine conférence ICAR en 2016 verra une plus importante mobilisation française (1).

Cambodge : vers une reprise des adoptions en 2014 ?

Cambodge-carte

Le Cambodge reprendra les adoptions internationales en 2014, plus de quatre ans après leur suspension a déclaré un officiel mercredi.

Le Ministre des Affaires sociales cambodgien M.Nim Thot a déclaré aux journalistes que les étrangers désireux d'adopter des enfants cambodgiens seraient en mesure de déposer des dossiers dans la prochaine année. Aucun calendrier précis n'a pas cependant été donné (1).

" Je peux dire que nous allons certainement s'assurer que le processus va de l'avant en 2014 - le plus tôt sera le mieux ", a affirmé M.Thot.

Le Cambodge a interdit les adoptions internationales en 2009 en raison des craintes que certains enfants aient été victimes de trafics. Ces préoccupations avaient déjà conduit les Etats-Unis, Royaume-Uni, la France et d'autres pays clés à interdire les adoptions en provenance du Cambodge en 2001.

Contribution du MASF au projet de loi famille

Assemblée-Nationale

Dans le cadre du projet de loi sur la famille, le MASF a rédigé une contribution détaillant ses positions sur différents points liés à l'adoption. Elle a été adressée aux groupes de réflexion chargés d'élaborer des propositions qui pourront enrichir le projet de loi. Elle sera également portée aux débats du Conseil Supérieur de l'Adoption (CSA) dont le MASF est membre.

 

L'adoption est un élément de la protection de l'enfance durablement privée de famille, ce que confirment les études scientifiques qui affirment que la vie dans un milieu familial est préférable à celle en orphelinat ou en famille d'accueil.

Les législations d'un nombre croissant de pays d'origine évoluent en matière de protection des enfants. Mais contrairement à ce que l'on peut lire ou entendre, de nombreux enfants juridiquement adoptables sont encore en attente d'une famille dans le monde.

De même en France, il nous semble capital de confirmer maintenant, sans reporter à nouveau ce changement, les propositions faites en 2005 et reprises en 2011 de réforme de l'article 350 du Code Civil, afin de permettre aux enfants délaissés d'acquérir le statut de pupille de l'Etat. Première étape qui ne doit pas être un but en soi, mais qui doit permettre aux personnes impliquées dans la protection de l'enfance de proposer sans tarder un projet de vie à ces enfants.

Statistiques 2015

Statistiques MAI 2015

Les statistiques 2015 de l'adoption internationale ont été publiées par la Mission de l'Adoption Internationale (MAI).

Le nombre d'enfants étrangers adoptés par des familles françaises passe sous la barre symbolique des 1000 adoptions avec 815 adoptions réalisées en 2015. Soit une baisse de 24% par rapport à 2014 (1069 adoptions), de 77% sur cinq ans (3504 adoptions en 2010).

 

408 adoptions ont été réalisées par des Organismes Agréés pour l'Adoption (OAA), 201 par l'Agence Française de l'Adoption (AFA) et 206 en procédures individuelles.

Les principaux pays d'origines sont :
- Le Vietnam, 108 adoptions
- La Colombie, 75
- La Côte d'Ivoire, 62
- La Russie, 51
- La Chine, 48
- Haïti, 48
- La Thaïlande, 41

Adoption plénière : un socle essentiel pour les adoptés

CNA PLENIERE ORIGINESDans un article publié sur son site et cosigné par plusieurs personnalités, le Conseil National des Adoptés (CNA) rappelle son attachement à l'adoption plénière.

Il analyse les deux formes d'adoption (simple et plénière) existant depuis la loi de 1966 et souligne que ce n'est pas la nature du foyer adoptif qui détermine le choix de la forme d'adoption mais les besoins de l'enfant. Le CNA insiste pour que l'adoption plénière ne soit pas remise en question, étant « le socle essentiel à la reconstruction d'une histoire trop vite interrompue », soulignant au passage que la plénière n'est absolument pas un obstacle à la recherche des origines.

Twitt @doption

by acls us