Elections présidentielles - pas de réponse sérieuse

Elections présidentielles - pas de réponse sérieuse

Les chiffres de l’adoption internationale en 2016

Les chiffres de l’adoption internationale en 2016

Elections présidentielles - lettre aux candidats

Elections présidentielles - lettre aux candidats

RDC Chaîne humaine MAI MAEE

RDC Chaîne humaine MAI MAEE

Les familles entendues sur le projet GIPED - AFA

Les familles entendues sur le projet GIPED - AFA

Accompagnement post adoption

Accompagnement post adoption

AFA - GIPED Le regroupement est ajourné

AFA - GIPED Le regroupement est ajourné

Une réforme de l’Agence Française de l’Adoption dangereuse et inadaptée

Une réforme de l’Agence Française de l’Adoption dangereuse et inadaptée

Rencontre avec Carmen Maria Véga

Rencontre avec Carmen Maria Véga

Réforme AFA-GIPED, revue de presse

Réforme AFA-GIPED, revue de presse

Le profil des enfants adoptés à l'international

Le profil des enfants adoptés à l'international

Réforme AFA-GIPED, première tentative rejetée

Réforme AFA-GIPED, première tentative rejetée

Communiqué Formation Russie du SAI

SAI Image du siteLe Service de l'Adoption Internationale (SAI) a publié le 07 août 2012 un communiqué donnant des précisions sur l'obligation de formation des adoptants en Russie.

Nous en reproduisons le texte ci-dessous, vous pouvez également le trouver sur le site du SAI.

Le MASF avait interpelé le SAI le 05 août suite à des demandes d'adoptants qui s'interrogeaient sur des attestations de formation demandées par les autorités russes. Lors d'un entretien avec le SAI le 06 août nous avons obtenu des informations et des documents, notamment l'arrêté fédéral russe du 23 mai 2011.

En l'état actuel, nous regrettons que le SAI ait attendu d'être interpellé par les associations de parents adoptifs pour communiquer de façon détaillée sur la formation russe alors que le texte russe date du mois de mai 2011. Ce manque d'anticipation, outre qu'il met en grande difficulté les adoptants en cours de procédure en Russie, risque d'être préjudiciable aux adoptants individuels qui ont encore espoir de déposer leur dossier avant la ratification du traité bilatéral par le Parlement français.

Par ailleurs le MASF met en garde les adoptants contre les diverses officines privées qui voudraient profiter de cette période de forte incertitude en proposant des services commerciaux, en France comme en Russie. La plus grande prudence s'impose et comme tout au long de la procédure d'adoption, il convient de se fixer des limites et de pouvoir s'y tenir.


Communiqué du SAI : Adoption en Fédération de Russie - formation des adoptants (07.08.12)

"La Loi fédérale n° 351/FZ du 30 novembre 2011 amendant les articles 127 et 146 du Code de la famille de la Fédération de Russie et l'article 271 du Code de procédure civile de la Fédération de Russie entre en vigueur le 01/09/2012. En vertu de cette loi, les personnes désireuses d' adopter doivent avoir suivi une formation en ce sens.

L'arrêté n° 1681 du ministère de l'Éducation et des Sciences de la Fédération de Russie, en date du 23 mai 2011, définit en détail le programme de formation, à raison de quatre vingt heures et demi de présence.

Cette obligation s'applique aux familles étrangères qui déposeront une demande d'adoption auprès d'un tribunal russe à compter du 1er septembre 2012 (« La présente Loi fédérale entrera en vigueur le 1er septembre 2012. Les demandes d'adoption non examinées à la date d'entrée en vigueur de la présente Loi fédérale sont examinées conformément aux règles en vigueur à la date du dépôt desdites demandes au tribunal.).

Les Conseils généraux délivreront une attestation décomptant le temps de préparation dont a déjà bénéficié une famille française dans le cadre de la phase d'instruction de sa demande d'agrément et correspondant strictement au temps consacré à la réunion d'information préalable et aux évaluations sociales et psychologiques.

Il reviendra donc à l'AFA et aux opérateurs français accrédités en Russie de compléter la formation déjà dispensée aux familles candidates pour aborder l'ensemble du programme et couvrir la durée totale de formation fixée par les autorités russes.

Il n'appartient pas au SAI de cautionner d'éventuels organismes privés susceptibles de délivrer une telle formation aux familles françaises engagées dans une procédure d'adoption individuelle en Russie.

Le SAI rappelle, une fois de plus, qu'il déconseille formellement aux candidats à l'adoption en Russie de commencer, dans les circonstances présentes, une procédure d'adoption individuelle dans ce pays : en effet les procédures individuelles s'y heurtent à des difficultés croissantes et elles seront en outre proscrites à compter de l'entrée en vigueur du traité bilatéral franco-russe relatif à la coopération dans le domaine de l'adoption signé le 18 novembre 2011."



Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé