Une réforme de l’Agence Française de l’Adoption dangereuse et inadaptée

Une réforme de l’Agence Française de l’Adoption dangereuse et inadaptée

Rencontre avec Carmen Maria Véga

Rencontre avec Carmen Maria Véga

Réforme AFA-GIPED, revue de presse

Réforme AFA-GIPED, revue de presse

Le profil des enfants adoptés à l'international

Le profil des enfants adoptés à l'international

Réforme AFA-GIPED, première tentative rejetée

Réforme AFA-GIPED, première tentative rejetée

4ème fête des enfants adoptés en Haïti

4ème fête des enfants adoptés en Haïti

AFA-GIPED Lettre ouverte au président de la république

AFA-GIPED Lettre ouverte au président de la république

Échecs de l'adoption, réussite de la presse

Échecs de l'adoption, réussite de la presse

Conférence santé des enfants adoptés à Nantes

Conférence santé des enfants adoptés à Nantes

Statistiques 2015

Statistiques 2015

APAEB Nos Pépites du Bénin

APAEB Nos Pépites du Bénin

Tremblement de terre au Népal

Tremblement de terre au Népal

Les associations de parents et d'adoptés reçues par Mme Taubira

Christiane TaubiraLe MASF a été reçu le 24 octobre 2012 par Mme Christiane Taubira, Ministre de la Justice. La réunion s’est tenue Place Vendôme, étaient également conviées les associations « La Voix des Adoptés », « Racines Coréennes » et « Enfance et Familles d’Adoption ». Mme Taubira souhaitait entendre les positions des intervenants et échanger sur le projet de loi « Mariage pour tous ».

Des points de convergence ont été trouvés entre les différentes associations sur un certain nombre de questions et d’interrogations.

Le MASF a indiqué qu’il ne souhaite pas prendre position sur le mariage, qui n’est pas l’objet de notre mouvement.

Reprenant les thèmes de notre communiqué de presse, nous avons soutenu l’intérêt de la loi si elle rend possible l’adoption de l'enfant du conjoint de même sexe.

Le projet de loi « Mariage pour tous » pouvant permettre l'adoption par des couples de même sexe intervient dans un contexte de baisse forte du nombre d'adoptions. Nous avons redit nos vives inquiétudes sur le devenir de l’adoption internationale et soutenu la nécessité que notre système d’adoption soit profondément repensé.

Sur le plan national, nous avons également demandé que soit actualisée et remise à l’ordre du jour parlementaire la proposition de loi sur le l’enfance délaissée, dite « loi Tabarot ».

Enfin le MASF a rappelé son attachement à l’adoption plénière, qui est plus protectrice de l’enfant adopté que la simple. Nous avons notamment souligné la situation actuelle de plus de 600 enfants adoptés en Haïti pour lesquels la Justice ne propose plus que des adoptions simples. Par ailleurs, si elle rompt les liens juridiques avec la famille biologique de l’enfant, l'adoption plénière s'inscrit dans la continuité de l'histoire de l'enfant et elle est totalement compatible avec la recherche des origines personnelles, le jour où l'adopté le souhaitera.

Si Mme la Ministre nous a affirmé que la loi se fera, ce qui a été en partie confirmé par son adoption par le Conseil des Ministres du 07 novembre 2012, nous pensons qu’il existe une volonté d’écoute et d’ouverture pouvant permettre aux acteurs de l’adoption d’apporter les éclairages nécessaires à la future loi.


Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Actualités du MASF

Twitt @doption

by acls us