Les candidats à la présidentielle et l’adoption internationale

Les candidats à la présidentielle et l’adoption internationale

Elections présidentielles - lettre aux candidats

Elections présidentielles - lettre aux candidats

Médecins du Monde abandonne l’adoption

Médecins du Monde abandonne l’adoption

Les chiffres de l’adoption internationale en 2016

Les chiffres de l’adoption internationale en 2016

RDC Chaîne humaine MAI MAEE

RDC Chaîne humaine MAI MAEE

Les familles entendues sur le projet GIPED - AFA

Les familles entendues sur le projet GIPED - AFA

Accompagnement post adoption

Accompagnement post adoption

AFA - GIPED Le regroupement est ajourné

AFA - GIPED Le regroupement est ajourné

Une réforme de l’Agence Française de l’Adoption dangereuse et inadaptée

Une réforme de l’Agence Française de l’Adoption dangereuse et inadaptée

Rencontre avec Carmen Maria Véga

Rencontre avec Carmen Maria Véga

Réforme AFA-GIPED, revue de presse

Réforme AFA-GIPED, revue de presse

Le profil des enfants adoptés à l'international

Le profil des enfants adoptés à l'international

Déclaration de Bernard Kouchner

Kouchner COG

Bernard Kouchner : « Avant d'adopter plus, il s'agit d'adopter mieux »

La récente déclaration relative à de la fin de la démarche individuelle par M. Kouchner lors de la signature de la convention d'objectifs et de gestion de l'AFA au Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, a retenu bien évidemment toute l'attention du conseil d'administration du Masf, très largement représenté à l'occasion de cette cérémonie.

Le MASF a toujours défendu la pluralité des modes d'adoption par démarche individuelle, via les OAA ou via l'AFA plus récemment. Il ne peut se résoudre à voir la démarche individuelle prendre fin sans qu'aient été envisagées des mesures destinées à l'améliorer alors qu'elle a permis depuis plus de trente ans de adoptions honnêtes très nombreuses. Sans nier la réalité regrettable de démarches malsaines et frauduleuses qu'il est légitime de combattre et faire disparaître, le Masf ne comprend pas pourquoi, alors que la Convention de La Haye autorise l'adoption par démarche individuelle, le gouvernement français ne cherche pas à mieux l'encadrer et semble s'être mis en tête que la seule solution était de la supprimer purement et simplement même dans les pays qui continuent à l'accepter.

Mettre fin à la démarche individuelle sans vraie bonne raison c'est jeter le doute sur les vraies finalités de la réforme de l'adoption amorcée depuis 18 mois.

Or la seule bonne raison pour faire cesser la démarche individuelle sera qu'on puisse s'en passer sans pour autant laisser des enfants au bord la route, sans pour autant donner moins de chance aux candidats français qu'aux candidats des autres pays de devenir parents par adoption. Cela prendra de longues années et nécessitera des moyens très importants pour l'AFA ou les OAA. Ce n'est hélas pas demain la veille et nous voulons en discuter avec les autorités par solidarité avec les candidats concernés.

Il convient également de souligner la stigmatisation que pourrait avoir sur les familles ayant au cours des trente dernières années adopté par la voie individuelle (souvent, la seule possible) la phrase prononcée par le ministre lors de son intervention : « avant d'adopter plus, il s'agit d'adopter mieux ». On peut légitimement faire la lecture qu'avant on n'adoptait pas bien, et les milliers de familles concernées apprécieront cette méconnaissance abyssale de l'Histoire et des histoires.

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Actualités du MASF

Twitt @doption

by acls us